Association récréative

Les terrains de l'Association récréative sont situés au 
394 Rue Tessier Otter Lake, Quebec, J0X 2P0

819-453-7388

Exécutif de l'Association des loisirs:

Président: Shane Presley

Vice-présidente: Stacey Lafleur

Trésorière: Yvonne Lamaroux

Secrétaire: Tara Richard

Directeurs: Jusqu'à 6 directeurs

  • Facebook

Les terrains de l'Association récréative sont utilisés tout au long de l'année pour les activités sportives, les rassemblements communautaires, les mariages, les activités hebdomadaires et comme lieu de loisirs pour tous. Les terrains sont ouverts au public et contiennent les installations et infrastructures suivantes:

  • Terrain de baseball / soccer

  • Plage avec quais (non surveillée)

  • Gazebos extérieurs

  • Wifi gratuit

  • Patinoire / Skateboard park /
    Basketball

  • Bancs et panneaux d'interprétation

  • Scène extérieure

  • Tables de pique-nique en plein air

  • Aire de jeux pour enfants

  • Voie multifonctionnelle

  • Centre communautaire Raymond Johnston

  • Bâtiment de patinoire

Évènements: Festivités de la Fête du Canada avec feux d'artifice, tournois de balle, hockey balle, spectacle de motocyclettes, Halloween 

Le Sentier Multifonctionnel 

Disposition des panneaux Otter Lake

1. Otter Lake Sign

Mondays

4:30 pm

  • La municipalité d’Otter Lake fut fondée en 1876 par l’union de trois cantons, soit Leslie, Clapham et Huddersfield.

  • Le nom d’Otter Lake fait référence à la loutre. Cet animal est toujours présent aujourd’hui. Selon la tradition autochtone, la loutre est un symbole de joie, de serviabilité, de bonté et de liberté. Ainsi, la loutre représente, dans plusieurs cas, les gens d’Otter Lake.

  • Le premier bureau de poste dans la région était situé dans un dépôt sur le lac d’Otter Lake. Il fut éventuellement déplacé plus près du lac La Ferme, et du village qui s’est développé autour de celui-ci, connu ensuite sous le nom d’Otter Lake.

  • En plus des peuples indigènes qui étaient ses premiers habitants, la population d’Otter Lake comprend plusieurs immigrants de différentes cultures tels des Allemands, des Anglais, des Irlandais, des Écossais, des Français et des Polonais. Les rues d’Otter Lake portent le nom de ces premières familles d’immigrants c’est-à-dire les Farrell, Martineau, Quaile et Tessier.

  • En 1865, Robert Quaile et sa femme Mary Gardiner étaient parmi les premiers arrivants à immigrer d’Irlande. La ferme des Quaile comprenait un terrain de plus de 400 acress’étendant du sud-est du village jusqu’à la route du lac La Ferme. Le nom du lac La Ferme provient probablement de cette ferme. Robert, son fils Thomas et son petit-fils étaient des membres actifs du conseil municipal et de la commission scolaire. Dans les années 1970, Basil Quaile fut le premier maire d’Otter Lake à être préfet du comté de Pontiac.

  • Comme plusieurs municipalités avoisinantes dont les terrainsn’étaient pas propices à l’agriculture, l’exploitation forestière était l’activité économique centrale. Avec le ralentissemnt del’exploitation forestière et la fermeture des moulins, Otter Lake se tourne vers sa beauté naturelle et son tourisme pour le développement économique. Une des plus intéressantes attractions est le parc Leslie qui fut développé en 1972 et continue de progresser aujourd’hui.

  • Au cours de son existence, malgré des incendies qui ont changé l’image originale du village, les récessions économiques, les changements d’infrastructures et les progrès technologiques, Otter Lake demeure un village résilient dont les gens sont heureux d’appeler leur chez-soi.

  • Otter Lake is située à un peu plus de 100 km d’Ottawa et la nature est à vos portes. C’est “un endroit que votre famille va adorer.”

 

2. Raymond Thomas Johnston Sign

Tuesdays

10:00 am

  • Raymond Johnston résidait à Otter Lake et a représenté le Pontiac pendant22 ans à l’Assemblée législative de Québec (plus tard l’Assemblée nationale de Québec) en tant que membre de l’Union nationale.

  • Ray a eu un impact positif significatif dans le Pontiac et dans Otter Lake.Plusieurs choses que nous prenons pour acquis aujourd’hui furentdirectement le résultat de son énergie et son influence au sein du gouvernement du Québec.

  • Ray était né à Waltham. Il était le fils de Robert Johnston, un marchand, et de Theresa Coghlan, un enseignant. Il a fait ses études à Waltham,Chapeau et à l’Université d’Ottawa. En 1935, il a obtenu un certificat d’enseignement de la province de l’Ontario.

  • Après sa graduation, il a travaillé pour le “Canadian International Paper. Co ” du Témiscamingue pendant 3 ans. Ensuite en 1938, Ray et son frère Esmond ont créé un magasin général “Johnston Bros” à Otter Lake. Otter Lake est devenu leur chez soi pour le reste de leur vie

  • Ray a marié Grace Bowie en 1941 et ils ont eu cinq filles: Gail, Ann, Mary, Carol et Kim.

  • Il s’est enrôlé dans le Corps forestier en 1942 et a servi jusqu’en 1946.Pendant la Deuxième Guerre mondiale il fut découvert que la Western Front avait besoin de grandes quantités de bois.

  • À l’âge de 39 ans, Ray fut élu au parlement de Québec et a représenté le Pontiac de 1948 à 1970. Il a servi à titre de whip au parti de l’Union nationale, d’adjoint au ministre de l’Agriculture et d’adjoint parlementaireau ministère des Pêches et Loisirs. Il fut le ministre du Revenu en 1966.

  • Pendant son mandat le réseau électrique fut étendu à plusieurs régions du Pontiac, incluant Otter Lake. Plusieurs écoles furent bâties dans le Pontiac incluant deux écoles à Otter Lake. Plusieurs routes furentaméliorées incluant l’élargissement et la reconstruction de la route 148 etle pavage des rues de Otter Lake. Plusieurs ponts furent aussi construitstel le pont de l’îsle des Allumettes à Pembroke.

  • Ray a travaillé pour les fermiers au service de la Colonisation pour recevoir les “lettres patentes” lesquelles signifiaient un certain travail sur le terrain, lequel deviendrait éventuellement leur propriété.

  • Ray fut un enthousiaste partisan des sports, un membre honoraire du Club de lions du Pontiac, Chevalier de Grégoire le Grand et un directeur de la Légion royale canadienne. Il fut membre de la Société agricole du Pontiac, directeur des foires de Shawville et Quyon et membre del’hôpital communautaire du Pontiac. Une aile de l’hôpital porte son nom.

  • Il fut vice-président de la Commission scolaire de Clapham pendant 26 ans, président de la Commission scolaire de Pontiac et un conseiller municipal de Otter Lake pendant 30 ans.

  • Ray fut responsable de l’acquisition des terrains de l’Associationrécréative de la famille Mahoney et a contribué à fonder l’Associationrécréative.

  • Raymond Johnston est mort à Shawville en 1989 à l’âge de 74 ans. Il futenterré au cimetière de Otter Lake. On se souviendra de lui pour songénie, sa cordialité, son impartialité et sa détermination à l’endroit des gens d’Otter Lake et du Pontiac.

 

3. LE VIEUX DÉPÔT 

Tuesdays

10:00 am

  • Le Vieux Dépôt fut déclaré site historique par la municipalité de Otter Lake en 2010, en raison de son importance patrimoniale de la région. Il est considéré parmi un des plus vieux immeubles du Pontiac. Le Vieux Dépôt est situé au 475, rue Prince Arthur.

  • Les pins blancs dans le secteur étaient en haute demande par la Grande-Bretage, ainsi elle pouvait construire ses navires et maintenir sa position de “souveraine des mers”.Le Dépôt de Otter Lake fut bâti aux environs de 1839 par le bûcheron baron Philemon Wright Il était utilisé pour entreposer des munitions tels la farine, la mélasse et le foin. Celui-ci abritait également le bureau de poste, la forge et le magasin général. L’entreprise de récolte de bois en plein essor s’étendait sur la rivière Picanoc jusqu’à la rivière Gatineau.

  • Le Prince Arthur d’Angleterre a visité le Pontiac à la fin des années 1800 et l’on croit qu’il a passé la nuit au Vieux Dépôt. Il était l’invité des frères Gilies et des frères Gilmour, deux des importantes compagnies de bois d’oeuvre auCanada. Il était en expédition de chasse dans la Picanoc laquelle s’est révélée être une aventure couronnée de succès.

  • En reconnaissance de la visite du prince, une plaque située à 19km en haut du chemin Picanoc où l’on croit que le prince avait abattu un arbre à leur site de camping. De plus, le chemin principal d’Otter est nommé en souvenir du prince.

  • Le prince Arthur est devenu plus tard le duc de Connaught et a agi à titre de gouverneur général du Canada de 1914 à 1918.

  • Le Vieux Dépôt fut acheté et vendu par plusieurs personnes au cours des années jusqu’à ce qu’il soit acheté en 2007 par Jerry et Joanne Dubeau. Ensemble, ils ont rénovél’endroit en remplaçant les structures pourries par des matériaux similaires aux originaux. Les nombreux coureurs des bois et bûcherons qui ont marché sur les planchers du Vieux Dépôt en témoignent malgré le revêtement d’originequi subsiste encore aujourd’hui.

  • Les chambres de la maison sont remplis d’artefactshistoriques. Un des artefacts est le lit sur lequel on croit que le prince Arthur a dormi quand il y est resté comme invité.

  • Aujourd’hui le Vieux Dépôt est utilisé pour des rencontres privées tels des mariages, des réceptions et des réunions familiales.

 

4. Independent Coal and Lumber Co. Ltd

Tuesdays

10:00 am

  • “Independent Coal and Lumber Co. Ltd” (ci-après concernant la “Independent Coal”) exploitait une scierie sur cette propriété, laquelle est maintenant appelée l’Associationrécréative d’Otter Lake.

  • La scierie fut exploitée pendant 33 ans de 1933 jusqu’à 1966 à ce précédent emplacement.

  • Le terrain fut originalement acheté par Adolph Zimmerling qui a construit la scierie en 1933. Il fut plus tard vendu à Garnet Zimmerling qui l’a revendu à Theo Zimmerling. “Independent Coal“ a acheté la scierie de Theo en 1946.

  • “Independent Coal” fut basée à Ottawa où elle a entreposé et livré du charbon et du bois à ses clients. En plus d’Otter Lake, elle avait une autre scierie importante en exploitation à Buckingham.

  • La scierie d’Otter Lake employait de 50 à 60 hommes et, à un moment donné, elle avait la plus grande masse salarialed’Otter Lake. Les gérants de la scierie étaient Basil Quaile (1947-1954) et Clifford Hahn (1954-1966).

  • “Independent Coal” coupait des bûches de bois selon ses propres limites et en achetait d’autres sources. Elles étaient tirées par les propres camions de “Independent Coal” ̧ etjetées dans le lac où elles étaient immédiament utilisées ou entreposées dans des “booms“ jusqu’à ce qu’elles soient utilisées. “Booms“ étaient de longs arbres enchaînés ensemble pour encercler les bûches flottantes lesquelles ne pourraient partir à la dérive.

  • La scierie à vapeur sciait environ quatre millions de pieds de bois par année. La vapeur était générée par la sciure de bois et les dalles de bois. Un bloc de ciment de la scierie est toujours évidente aujourd’hui.

  • Le bois était entreposé dans une cour sèche jusqu’à ce qu’ilsoit transporté à la flotte de camions de “Independent Coal”aux endroits extérieurs.

  • Le cèdre blanc de l’Est était utilisé dans la scierie de bardeaux pour en produire quatre types.

  • Quand la scierie fut fermée en 1966, un certain nombred’employés ont obtenu un emploi à la “Consolidated Bathurst”,une nouvelle scierie à Portage du Fort.

  • En 1969, le terrain fut vendu à l’Association récréative de Otter Lake pour 10 000 $ payable sur 20 ans sans intérêt.C’était la relation personnelle de Raymond Johnston avec la famille Mahoney (propriétaires de “Independent Cole” ) quiavait découlé d’une entente favorable pour Otter Lake.L’argent fut recueilli par un groupe de bénévoles dédiés qui ont organisé des événements de collecte de fonds.

 
 

5. LA DRAVE DE PICANOC

Tuesdays

10:00 am

  • Philemon Wright a tenu un registre de la Vallée d’Ottawa au début des années 1800. Il fut le premier à faire flotter un radeau de bois jusqu’à la ville de Québec. Le voyage dura deux mois et marqua un point tournant dans l’exploitation du journal de bord de la Vallée d’Ottawa. Le processus fut connu comme la drave. C’était une façon économique de transporter du bois de l’aspect sauvage des scieries avant les chemins modernes d’aujourd’hui et les camions.

  • La rivière Picanoc était utilisée pour faire flotter le bois du secteur de la Picanoc jusqu’aux scieries du secteur de Gatineau. La drave de Picanoc commençait au Lac Head (environ 10 km au sud de la Usborne) passait à travers le lac d’Otter Lake, ensuite au nord-est près de Gracefield, où elle rejoignait la rivière Gatineau. La drave continuait au sud, au bas de la rivière Gatineau jusqu’à la rivière Ottawa où les scieries étaient localisées.

  • La rivière Gatineau avait environ 85 kilomètres de longueur. Elle était un peu plus loin à 95 kilomètres en bas de la rivière Gatineau de Gracefield à Gatineau.

  • Le bois étaient coupé pendant l’hiver et entreposé sur la glace de la rivière et sur les rives. Quand le déget du printemps commençait et que les niveaux de l’eau étaient élevées, le bois commençait son trajetjusqu’aux scieries.

  • Fréquemment le bois était saisi par les bords des rives. Quelquefois, il bloquait la rivière et un encombrement était créé. Une équipe de draveurs était responsable de maintenir le bois flottter en bas de la rivière. Quand l’encombrement commencait, les draveurs se précipitaient et essayaient de le briser utilisant des perches ou des perches à pic (une perche avec un pic à l’extrémité) et possiblement de la dynamite. C’était une tâche extrêmement dangereuse considérant que les draveurs se tenaient debout sur les bûches qui bougeaient, et couraient d’une bûche à l’autre. Les draveurs devaient s’assurer qu’ilsne tombent pas dans l’eau glacée et qu’ils ne se noient pas. Ce travail nécessitait une certaine compréhension de physique, des muscles forts,et d’une extrême agilité.

  • En 1957, deux résidents se sont noyés pendant le drave de la Picanoc quand leur bateau a chaviré dans les rapides. C’était Maxime St-Aubin, 37 ans et Antoine Gauthier, 39 ans, deux pères de familles de six enfants. C’était des cousins. Les deux hommes étaients des draveurs expérimentés.

  • Il fut estimé que 8 % du bois transporté par l’eau devenait imbibé d’eauet coulait au fond de la rivière. Il ya des compagnies aujourd’hui quiréclament du bois submergé (communément appelé dead heads) qui était coupé pendant la hausse de la drave de la fin des années 1800jusqu’au milieu des année 1900. La plupart des draveurs peuvent êtrereconnus par les marques de haches à l’extrémité du bois. Le bois mort flottait périodiquement juste sous la surface de l’eau et peut être un danger par les canotiers aujourdhui.

  • La dernière drave sur la rivière fut en 1992.

  • La rivière Picanoc est très appréciée par les adeptes de plein air. C’estune rivière de niveau II, avec quelques sections atteignant le niveau dedifficulté de classe III (indice de difficulté basé sur l’échelle internationalede la difficulté des rivières).

MUNICIPALITÉ D’OTTER LAKE
15 rue Palmer
Otter Lake (Québec) J0X 2P0

Email : otter-lake@mrcpontiac.qc.ca

Téléphone : 819-453-7049
Télécopieur : 819-453-7311

goazimut.png

NOUS CONTACTER

© 2020. Proudly created by Hemlock Hills